Construire la durabilité: les 7 meilleurs bâtiments verts au monde

Mais c’est quoi les bâtiments verts! Les meilleurs bâtiments du monde ne se mesurent pas seulement à leur sécurité ou à leur conception. La durabilité joue aujourd’hui un rôle essentiel dans la longévité et l’attrait des bureaux. En fait, la tendance de la durabilité est là pour rester. Du point d’entrée où la consommation d’énergie et l’empreinte carbone sont minimisées à la gestion des déchets, au recyclage de l’eau et aux luminaires, les bâtiments sont désormais construits en tenant compte des facteurs de conception de durabilité cinq et six étoiles.

One Angel Square, Manchester, Royaume-Uni

Le One Angel Square de Manchester est le siège du groupe coopératif. L’immeuble abrite 3 000 employés et a reçu la note BREEAM (méthodologie d’évaluation environnementale) du Centre de recherche sur les bâtiments. Un système de production combinée de chaleur et d’électricité (CHP) l’alimente. Lui meme est alimenté par de l’huile végétale pure. De plus utilise de l’huile de pépins de raisin dont l’origine est les terres agricoles de la coopérative.

L’énergie excédentaire est renvoyée vers le réseau. Les autres caractéristiques comprennent un éclairage LED et un système de recyclage des déchets et de l’eau de pluie.

One Bryant Park, New York City, États-Unis

Bryant Park a été le premier immeuble des bâtiments verts de grande hauteur à recevoir la certification LEED Platine. La Bank of America Tower, à Manhattan, étant l’un des gratte-ciel les plus verts du monde. En plus d’avoir des moniteurs de CO2, des urinoirs sans eau et un éclairage LED, le bâtiment dispose également de sa propre usine de production qui produit 4,6 mégawatts d’énergie propre et durable.

Tour de Shanghai, Shanghai, Chine

La tour de Shanghai, haute de 632 mètres, est le deuxième plus haut des bâtiments verts de la planète, après le Burj Khalifa de Dubaï. Les éoliennes situées près du sommet de la structure alimentent son éclairage extérieur ainsi que les zones du parc. Tandis que des «peaux» intérieures et extérieures transparentes permettront à la lumière naturelle d’inonder le bâtiment, réduisant ainsi le besoin d’éclairage artificiel.

Des commandes intelligentes surveilleront tout, de la ventilation au chauffage et à l’éclairage, contribuant ainsi à réduire les factures d’énergie.

Manoir Soleil-Lune à micro-émissions, Dezhou, Chine

Ressemblant à un cadran solaire, le Sun-Moon Mansion, à Dezhou, dans la province du Shandong, mesure 75 000 mètres carrés et constitue l’une des plus grandes structures solaires au monde. Le bâtiment contient des bureaux, un hôtel et un centre de conférence, tous alimentés à l’énergie solaire et dotés d’une alimentation en eau chaude à énergie solaire, de verre à économie d’énergie et de 50 000 pieds carrés de panneaux solaires.

Manitoba Hydro Place, Winnipeg, Canada

Situé à Winnipeg, Manitoba Hydro Place utilise «la conception passive et la ventilation naturelle» pour en faire l’un des immeubles de bureaux les plus éconergétiques d’Amérique du Nord. Le bâtiment dispose d’un système géothermique pour chauffer et refroidir le bâtiment, des jardins sur le toit et des fenêtres à triple vitrage. Grâce à ces caractéristiques, on a réalisé plus de 60% d’économies d’énergie.

Apple Campus 2, Silicon Valley, États-Unis

Les traveaux n’on pas encore pris fin. Mais le PDG d’Apple, Tim Cook, l’appelle déjà le bâtiment le plus écologique de la planète. La stratégie d’Apple consiste à alimenter l’ensemble du campus avec une énergie 100% renouvelable et elle promet de planter au moins 7 000 nouveaux arbres et d’utiliser des matériaux recyclés.

Apple projette sa consommation d’énergie maximale sur l’ensemble du campus de 5,9 m² (548 000 m²).  Ceci comprend les bureaux, les centres de recherche, les parkings et autres bâtiments. En fait, l’estimation est d’environ 142 000 000 kilowattheures par an. Sur la base de la superficie totale de tous les bâtiments du site, Apple Campus 2 aura une intensité énergétique d’environ 257 kWh par mètre carré et par an.

Cela bat facilement les immeubles de bureaux typiques aux États-Unis, qui consomment environ 500 kWh par mètre carré par an.

Bullitt Center, Seattle, États-Unis

Le Bullitt Center est le bâtiment commercial le plus écologique au monde. Il se trouve dans le quartier Capitol Hill de Seattle. Il n’utilisait qu’environ 32 kWh par mètre carré au cours de sa première année complète d’exploitation. Produisant plus d’électricité à partir de l’énergie solaire sur les toits qu’il n’en consomme en kilowattheures par an, le Bullitt Center est unique, même parmi les bâtiments les plus écologiques au monde.

Les bâtiments à énergie positive ne sont plus des rêves dans le ciel. En réalité , les organisations de construction sont désormais responsables de la construction de structures les plus vertes possibles. Des portes tournantes aux systèmes de gestion des déchets et de conservation de l’énergie, il existe une myriade de façons d’économiser l’énergie.

batiments-verts

Lisez aussi: Les tendances actuelles en architecture en 2021

(1)